Accueil

Présentation de l'auteur

un acte

4F4H

5F3H

5F4H

5F5H

6F3H

6F4H

6F5H

6F6H

7F3H

7F4H

7F5H

Lettre d'information

Contact

Un réveillon à la montagne

 

Comédie théâtrale en 3 actes de Yvon Taburet.

10 Personnages (4 Hommes, 6 Femmes) ou 3 hommes et 7 femmes (le rôle de David peut être féminisé)

Décor : L'intérieur d'un chalet.

Durée : 70 minutes (54 pages)

Résumé : Une agence immobilière, à la suite d'une erreur, a loué un même studio en montagne, à deux familles différentes. Nous sommes le 31 décembre au soir et la cohabitation va devoir être supportée jusqu'au 2 janvier au matin. Très rapidement, la situation s'envenime et la hache de guerre est déterrée entre ces deux familles au niveau social et à la culture diamétralement opposés. En effet, rien de commun entre Pierre et Martine, cadres supérieurs de la région parisienne et Solange et Nanard, joyeux "prolos" provinciaux. Au cours de cette cohabitation, ce ne sera pas Elise, sœur de Martine, qui se montrera la plus conciliante, allant même jusqu'à partager le chalet en deux parties. En revanche, les jeunes générations et les "anciens" se découvriront avec intérêt et participeront à une réconciliation inespérée. Pendant trois actes, un "réveillon à la montagne" entraînera le public dans une cascade de dialogues percutants par leur drôlerie et leur rythme endiablé.

Lire un extrait

 

 

 

 

 

Extraits

 

Nanard- Solange,calme! Monsieur a raison, il est temps qu’on s’explique.

Pierre- Soit! Allez-y, je vous écoute.

Nanard- Le champagne, on ne savait pas qu’il était à vous, on pensait que c’était un geste d’amitié, une petite attention offerte par le comité d’accueil.

Pierre- Une petite attention? Voyez-vous ça!

Nanard- Essayez de vous mettre à notre place deux minutes, on ne savait pas qu’il y avait encore du monde; on pensait que vous étiez partis depuis longtemps.

Pierre- Partis, depuis longtemps?

Nanard- Ben oui… Mais ce n’est pas bien grave, nous on n’est pas des tatillons, on ne va pas vous chercher des poux pour si peu… Prenez votre temps, on sait ce que c’est… Pour le ménage, pas la peine de faire les finitions, on s’en arrangera… Moi, je dis qu’il faut laisser propre, mais pas non plus exagérer… On ne va pas leur refaire les peintures et les tapisseries.

Martine- Qu’est-ce qu’il dit , Pierre, qu’est ce qu’il dit?

Pierre- Je crains de n’avoir moi-même pas tout saisi.

Nanard- (devant leur air ahuri, à Solange)Ils sont mignons, j’ai l’impression qu’avec eux, il faut articuler.

Solange- Pas faire le ménage, vous laisser nous faire à votre place pendant que vous préparez départ.

Martine- Mais qu’est ce qu’elle dit Pierre?

Pierre- Elle dit «pas ménage… Vous laisser… Nous faire à votre place».

Martine- Oui, je sais… Mais pourquoi nous dit-elle cela?

Pierre- Mais je n’en sais rien, moi! Pourquoi vous nous dites ça? Vous savez, nous n’avons pas du tout l’intention de partir.

Nanard- Pas l’intention de partir? Ah! Ah! On va réveillonner ensemble alors?

Pierre- Pardon?

Nanard- Non, je plaisante… Je fais comme vous. Dites-donc, vous cachez bien votre jeu, avec votre côté cul serré, on dirait pas que vous êtes un blagueur.

Solange- Nanard, on dit pas cul serré, on dit pince sans rire.

Nanard- C’est du pareil au même, t’avoueras qu’il est fort, non?

Pierre- Vous savez, je ne plaisante pas, comme je vous l’ai dit, nous n’avons pas du tout l’intention de partir.

Nanard- Oh!

Martine - Écoutez, nous sommes arrivés il y a une heure à peine, nous avons juste eu le temps de nous installer avant que vous n’arriviez.

Solange- Il y a une heure? Pas dans ce chalet tout de même!

Martine- Mais si, je vous assure!

Pierre- Martine, ces messieurs dames se sont tout bonnement trompés d’adresse, il doit s’agir d’un autre chalet.

Nanard- Le chalet du chemin du clos, vous ne pouvez pas vous tromper… Il n’y en a qu’un à cet endroit qu’il a dit le gars de l’agence.

Pierre- Mais c’est exactement ce que nous a dit la demoiselle qui nous a donné le trousseau de clés…Écoutez, nous allons éclaircir cette affaire au plus tôt…(il cherche dans sa poche, sort un carton) J’ai ici le numéro de l’agence, ne vous inquiétez pas, ils vont vous trouver une autre location. (il décroche le téléphone et compose un numéro.) … Ca ne répond pas, c’est bizarre.

Nanard- Mais non, ce n’est pas bizarre, à vingt heures, un trente et un décembre, c’est une agence de location, ce n’est pas SOS amitiés ! Ils ne vont pas rester au pied du téléphone en attendant de vous souhaiter une bonne année, faut les comprendre.

Martine- Dans ce cas, je crains que vous ne deviez trouver par vous-même, vous vous arrangerez avec l’agence après.

Solange- Vous rigolez! Un trente et un décembre, trouver une location? Même une chambre d'hôtel on ne trouverait pas… Pas même un igloo, pas même une niche à chien! Tout est complet depuis longtemps… Vous savez depuis quand on a réservé ici? Depuis le 15 Octobre… Oui Madame! Alors, vous pensez si on va bouger. On y est, on y reste! Et il est pas né celui qui nous délogera, pas vrai Pépé?